• page de garde
  • Blog
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • French
AccueilArticle → Apple AirTag : le crash test
Apple AirTag : le crash test

Apple AirTag : le crash test

La baliseAirTag d'Apple est conçue pour suivre la trace d'objets perdus, comme des clés. Au quotidien, cet accessoire sera probablement soumis à un traitement rude, c’est pourquoi nous avons voulu tester leur résistance en leur infligeant chutes, lavage en machine et même passage au congélateur. Officiellement, l’AirTag n’est pas étanche mais résistant à l'eau et à la poussière. Mais il s'avère que ce tracker est incroyablement robuste.

Test 1 : AirTag à la machine à laver

L’AirTag affiche un indice IP67 qui signifie que l’on peut le plonger un dans un mètre d'eau pendant 30 minutes. Le cycle de lavage de notre lave-linge dure 54 minutes, ce qui veut dire que notre AirTag serait soumis à une exposition à l'eau plus importante pendant une période plus longue que la classification officielle. Nous l’avons glissé dans la poche d’un pantalon et mis en machine avec d’autres vêtements sur un programme à froid avec de la lessive. Pendant le cycle, nous avons lancé l'application Localiser pour voir si l'AirTag était toujours connecté. Nous pouvions entendre faiblement le son émis par le tracker, même par-dessus le bruit de la machine à laver. Même si le signal était faible, nous avons pu utiliser la recherche de précision pour localiser l'AirTag, mais il nous fallait nous tenir près du lave-linge.

Une fois le cycle terminé, nous avons sorti les vêtements et constaté que l'AirTag avait fini dans le tambour de la machine à laver. Il était sec au toucher mais le dos en plastique blanc était un peu abîmé. Il émettait toujours un son lorsque nous l’activions dans l'application Localiser et la recherche de précision fonctionnait parfaitement.

Test 2 : AirTag au congélateur

Apple AirTag : le crash test

Pour ce deuxième test, nous avons pris unAirTag neuf pour le placer au congélateur afin de voir comment il réagit aux températures très basses. Nous l’avons installé dans un bac à glace et laissé toute la nuit (18 heures) à -19°Celsius.

Pendant la congélation, nous avons surveillé son fonctionnement via Localiser à plusieurs reprises. Durant les premières heures, on pouvait envoyer un ping au tracker et entendre le son, mais une fois que la glace a commencé à se solidifier, on ne l’entendait plus.

Une fois notre AirTag pris dans la glace, nous l’avons sorti du congélateur et utilisé de l'eau chaude pour accélérer le processus de décongélation. Il fonctionnait toujours comme prévu. Nous avons ouvert le compartiment de la pile pour voir si de l’eau s’était infiltrée et remarqué une petite goutte juste à côté du joint d'étanchéité. Donc, si votre AirTag entre en contact avec de l'eau, vous pouvez ouvrir le boîtier et l'essuyer.

Test 3 : la chute de l’AirTag

Nous avons attaché un AirTag neuf à un porte-clés en cuir Spigen et l’avons fait tomber 10 fois de plusieurs hauteurs sur des pavés.

Après ces multiples chutes, le logo Apple sur la face en acier inoxydable présentait quelques rayures. Mais en dehors de ce dommage esthétique, le tracker fonctionnait toujours impeccablement. Mais si vous tenez vraiment à conserver votre AirTag en parfait état, vous pouvez opter pour un étui encore plus protecteur.

Bilan

Ces tests en conditions réelles n’ont rien de scientifique, mais ils révèlent que l’AirTag est incroyablement résistant et capable de passer au lave-linge, au congélateur ou de subir de multiples chutes tout en fonctionnant comme prévu. La documentation officielle d'Apple indique que la résistance aux éclaboussures, à la poussière et à l'eau n'est pas permanente et qu’elle peut diminuer en raison de l'usure normale.

Article de CNET.com adapté par CNETFrance

Image : Lexy Savvides/CNET