• Electronic Product
  • major appliances
  • Mobile phone
  • Clean household appliances
  • Smart appliances
  • French
AccueilClean household appliances → EDF confirme la fin des coupures d'électricité en cas d'impayés
EDF confirme la fin des coupures d'électricité en cas d'impayés

EDF confirme la fin des coupures d'électricité en cas d'impayés

La fondation Abbé Pierre et le Médiateur national de l’énergie réclamaient la fin de cette pratique. Ils ont été entendus. Comme le révèle Le Parisien, vendredi 12 novembre, EDF va mettre fin aux coupures d'électricité pour impayés, et ce, au-delà même de la trêve hivernale. Une décision poussée en grande partie par la hausse des prix de l'énergie. "Nous nous engageons donc à accompagner nos clients en situation d’impayés en mettant fin à la coupure d’alimentation en électricité. Il sera désormais systématiquement appliqué une limitation de puissance minimale garantie à 1 kilovoltampère (kVA, soit l’équivalent de 1000 watts) tout au long de l’année", indique au quotidien francilien Marc Benayoun, directeur du pôle Clients, services et territoires du groupe.

Selon le Médiateur national de l'énergie, entre 200.000 et 300.000 foyers se voient privés d'électricité chaque année pour défaut de paiement. Depuis 2008, la loi interdit aux fournisseurs d'énergie de couper le courant ou le gaz pendant les cinq mois d'hiver. Dès le 1er avril, ils peuvent à nouveau s'y résoudre. "Mais depuis plusieurs années déjà, quand c’était possible, nous essayions d’éviter la coupure nette de l’électricité, en instaurant plutôt une réduction de puissance", affirme auprès du Parisien Marc Benayoun.

>> A lire aussi - Prix de l’électricité et du gaz : Bruno Le Maire appelle les européens à "protéger les consommateurs"

En pratique, un foyer abonné à 9kVA et qui ne payerait pas ses factures pourrait voir sa puissance baisser à 3 ou 1kVA. Cela lui permettrait tout de même de continuer à s'éclairer, recharger ses téléphones, faire tourner une machine à laver, brancher son frigo... En revanche, le chauffage ne fonctionnera plus, souligne Marc Benayoun. La raison de cette décision : la crise sanitaire. Pendant les confinements successifs, EDF avait là aussi suspendu les coupures de courant. "Nous nous sommes rendu compte qu’on arrivait à des résultats pratiquement aussi bons, en termes de régularisation des situations, et de remboursement des dettes, en utilisant d’autres moyens. Et notamment, la limitation de puissance", explique le directeur du pôle Clients, services et territoires du groupe.

>> A lire aussi - Comment EDF a perdu des millions en spéculant sur le marché de l'électricité