• Electronic Product
  • major appliances
  • Mobile phone
  • Clean household appliances
  • Smart appliances
  • French
AccueilClean household appliances → À quelle fréquence faut-il laver ses draps ?
À quelle fréquence faut-il laver ses draps ?

À quelle fréquence faut-il laver ses draps ?

On y dort, on y bouquine, on s’y câline et parfois on y travaille. Le lit est un espace d'intimité et pourtant, nous ne sommes pas les seuls à régner sur nos draps. Lorsqu'on s'y glisse pour faire une sieste ou y passer la nuit, parfois après une séance de sport, ce sont des millions de micro-organismes qui s'y déposent et prolifèrent. Comment bien s’assurer de l'hygiène de notre literie, sans pour autant faire exploser notre empreinte carbone ?

À lire aussi » En changeant vos draps, vous commettez probablement ces erreurs d'hygiène

En vidéo, 8 gestes à adopter pour bien entretenir son linge de lit

Un terrain allergène

Bien que les peaux mortes, les résidus de salive et de transpiration soient «inoffensifs» sur le plan dermatologique, Stéphane Gayet, médecin infectiologue et hygiéniste, conseille de laver sa parure de lit au moins une fois toutes les deux semaines pour éradiquer les acariens, ces petits parasites de la famille des arachnides. «S'ils sont naturellement présents dans nos maisons, mêmes les plus astiquées, ils se nourissent de nos salissures pour proliférer», explique Stéphane Gayet.

À lire aussi » Comment se protéger de l'allergie aux acariens ?

À quelle fréquence faut-il laver ses draps ?

Si on ne lave pas assez souvent sa literie, cette dernière se transforme en nid à acariens et peut provoquer chez certains de très fortes allergies. «Éternuements incessants, démangeaisons des yeux, gêne respiratoire, énumère le spécialiste. Si on y est sensible, ces parasites peuvent devenir de véritables ennemis du sommeil, et entraîner ensuite des états de fatigue durant la journée.»

Le médecin hygiéniste suggère également de faire attention à la composition de ses draps. «Coton, lin, chanvre, laine… Les fibres végétales et naturelles attirent davantage les acariens, indique Stéphane Gayet. On en retrouvera bien moins sur un textile synthétique, à l'instar du polyester ou du polyamide». Même si celui-ci est moins écologique.

15 objets et accessoires pour enfin mieux dormir

15 objets et accessoires pour enfin mieux dormirVoir le diaporama15 photos

Attention à l'excès de lavage

Toutefois, le mieux est l'ennemi du bien, nuance le médecin hygiéniste. Si on souhaite se débarrasser de ces parasites, pas besoin pour autant de faire tourner le tambour tous les deux jours, puisque les acariens ne prolifèrent pas aussi rapidement que les bactéries, qui, elles, se multiplient en règle générale toutes les demi-heures. «Les acariens ont besoin de s’accoupler puis de pondre leurs oeufs. Cela peut prendre plusieurs jours avant que cela devienne problématique», précise Stéphane Gayet.

Un lavage trop fréquent va aussi entraîner d'autres inconvénients. «À force de passer à la machine, les draps deviennent peu à peu plus irritants à cause des produits chimiques contenus dans la lessive, qui ne sont pas totalement rincés et évacués après chaque lavage», observe le professionnel de santé.

À écouter : le podcast de la rédaction

Lavage à 60°C

Au moment de régler la température de la machine à laver, le médecin infectiologue n'invite pas cette fois-ci à la modération. «60 degrés, c’est le seuil de la thermodésinfection, souligne-t-il. En dessous de cette température, les micro-organismes ne seront pas tués».

Une fois le nettoyage terminé, Stéphane Gayet recommande de ne pas laisser traîner le linge trop longtemps dans le tambour et d'opter pour un mode de séchage rapide, en machine ou à l'air libre, pour éviter aux éventuelles moisissures et champignons de se développer sous l’effet de l’humidité.

La rédaction vous conseille