• page de garde
  • Blog
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • French
AccueilArticle → Elyze : peut-on faire confiance à l'application politique ?
Elyze : peut-on faire confiance à l'application politique ?

Elyze : peut-on faire confiance à l'application politique ?

Civique et ludique, l'application Elyze propose une approche originale de l'élection présidentielle, avec un système de compatibilité d'idées à la Tinder. Objet de nombreuses critiques, elle souffrirait de divers bugs et d'un manque de sécurité.

[Mis à jour dimanche 15 janvier janvier 2022 à 13 h 00] Elyze - Présidentielle 2022 est sans conteste l'application vedette de ce début d'année en France. Téléchargée plus de 500 000 fois en moins d'une semaine, ce "Tinder de la politique" comme beaucoup la qualifient a créé la surprise par son concept original en permettant aux jeunes – et aux moins jeunes – de découvrir leurs affinités avec les candidats en lice à travers un questionnaire reprenant des propositions de façon anonyme (voir plus bas). Une façon plutôt astucieuse de privilégier les idées aux personnalités dans le but avoué d'inciter à voter.

Elyze : un code bugué et mal sécurisé

Malheureusement, si son objectif est louable, cette application gratuite créée par un groupe d'étudiants très impliqués faite l'objet de nombreuses critiques. Comme l'explique Le Point, certains politiques accusent Elyze de pas être aussi neutre que promis, en favorisant des candidats, même en cas d'égalité dans le test de compatibilité. Beaucoup reprochent à l'application le manque de transparence de son fonctionnement, notamment dans sa comptabilisation des points liée à un mystérieux algorithme. Pire, selon Mathis Hamel, Elyze serait très mal sécurisée. Comme il l'explique sur Twitter, ce jeune développeur a réussi à analyser le code de l'application et, en exploitant une vulnérabilité, à le truquer pour apparaître comme candidat ! Sitôt signalée aux créateurs, la faille a été corrigée. Mais, s'il ne semble pas possible de récupérer certaines données, notamment les intentions de vote, Mathis Hamel s'interroge encore sur la solidité de l'application, et sur la possibilité d'identifier des utilisateurs via leur date de naissance et leur code postal par exemple – des informations demandées à l'installation, mais que l'on peut heureusement truquer facilement. Et il milite pour que le code d'Elyze devienne open source – donc ouvert – , afin d'être facilement amélioré et sécurisé par la communauté des développeurs. Grégoire Cazcarra et François Mari, les deux étudiants à l'origine d'Elyze, ont reconnu l'existence de plusieurs bugs dans l'application. Et ils assurent les corriger aussi vite que possible, dans la mesure de leurs moyens limités. Il reste toutefois clair qu'Elyze fera encore le buzz durant les prochaines semaines, à mesure que la compagne électorale va s'intensifier.

Elyze : l'appli qui incite à voter selon ses idées

Comment inciter les jeunes à voter aux élections présidentielles de 2022, et, plus généralement, à s'intéresser à la politique ? Il faut dire que le problème est sérieux : selon le dernier baromètre Jeunesse de l'Ifop, 59 % des 18-30 ans envisagent de ne pas se rendre aux urnes cette année. Les raisons de cette abstention déclarée sont multiples : difficulté à saisir les enjeux de l'élection, incapacité de se repérer dans un paysage politique à la fois flou et complexe, sentiment que la forme l'emporte sur le fond dans les débats et les médias, perte de confiance dans le système, les institutions et les partis, manque de vision et d'optimisme sur l'avenir... Bref, même si la campagne électorale n'a pas officiellement commencé, beaucoup s'inquiètent du rôle que joueront les jeunes dans l'élection à venir et dans leur implication politique dans les prochaines années.

Elyze : peut-on faire confiance à l'application politique ?

C'est justement sur cet épineux problème que Grégoire Cazcarra et François Mari, deux vingtenaires passionnés de citoyenneté – le premier est président du mouvement Les Engagés et cofondateur de l'ONG A Voté – se sont penchés, avec un groupe d'autres étudiants. Et pour tenter d'y apporter une solution, ils ont imaginé Elyze, une application mobile pour Android et iOS dont le but est d'aider les jeunes à découvrir de manière ludique les propositions des candidats à l'élection présidentielle. Gratuite, neutre et sans publicité, Elyze adopte une approche originale et très astucieuse : plutôt que de mettre en avant des personnalités politiques, elle présente des idées issues à parts égales de leurs programmes respectifs, de façon totalement anonyme, sous de propositions. Par exemple, "Rétablir la retraite à 60 ans", "Inscrire la préférence nationale dans la Constitution", "Doubler le nombre de lits de réanimation (pour atteindre 10 000) en cinq ans", "Augmenter le Smic de 10 % ", "Instaurer un enseignement spécifique de morale à l'école", "Ajouter le burn-out dans la catégorie des maladies professionnelles", "Arrêter les installations d'éoliennes", "Réduire le nombre de fonctionnaires", "Supprimer l'ENA", "Rendre obligatoire le port de l'uniforme dans les écoles", etc. Pour l'heure, les propositions présentées proviennent essentiellement de déclarations des candidats, officiels ou pas – y compris d'Emmanuel Macron, qui n'a pas encore pris position. Les concepteurs d'Elyze promettent de mettre leur questionnaire à jour dès que les programmes officiels seront publiés.

Télécharger Elyze - Présidentielle 2022

Elyze : un questionnaire test de compatibilité à la Tinder

En pratique, il suffit d'appuyer sur un bouton pour approuver, désapprouver ou ignorer une proposition ou de balayer l'écran du doigt – swipper, dans le jargon – pour passer à la suivante, à la manière des votes dans les applications de rencontre populaires comme Tinder. Une fois atteint un certain nombre de réponses – inutile de voter pour les quelque 500 propositions actuellement retenues ! –, Elyze affiche le nom des candidats compatibles. Les propositions sont classées par grandes thématiques (Institutions et territoires, Culture, Education, Sécurité, Défense & Justice, International, etc.), et assorties d'un bouton En savoir plus permettant d'afficher une courte synthèse sur le sujet abordé. L'exemple parfait de l'application simple à utiliser.

Aussi ludique qu'efficace, cette méthode permet de choisir un candidat par affinités d'idées, et non pour sa personnalité, son éloquence ou son appartenance à un mouvement politique. De quoi aborder l'élection sur le fond, et pas sur la forme. Et (re)donner envie aux jeunes de s'intéresser à la vie de la cité. Cette initiative, qu'il convient de saluer, connait d'ailleurs un beau succès puisque l'application a déjà été téléchargée plus de 400 000 fois quelques jours à peine après sa sortie, preuve que le sujet intéresse dès lors qu'on l'aborde autrement qu'à travers l'écume des médias et des débats-spectacles. Et, même si elle adopte d'emblée le tutoiement, Elyze n'est pas réservée aux jeunes : les "anciens" peuvent aussi l'utiliser pour vérifier que leurs convictions rejoignent bien leurs intentions de vote. Et le résultat du test de compatibilité peut se révéler aussi étonnant qu'amusant…

Elyze : peut-on faire confiance à l'application politique ?

Elyze : un code bugué et mal sécuriséElyze : l'appli qui incite à voter selon ses idéesElyze : un questionnaire test de compatibilité à la Tinder[Mis à jour dimanche 15 janvier janvier 2022 à 13 h 00]Elyze -...

Je gère mes abonnements push

Outils