• page de garde
  • Blog
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • French
AccueilArticle → Le hair training venu de TikTok promet des cheveux qui se nettoient « tout seuls ». Révolution ou déception ?
Le hair training venu de TikTok promet des cheveux qui se nettoient « tout seuls ». Révolution ou déception ?

Le hair training venu de TikTok promet des cheveux qui se nettoient « tout seuls ». Révolution ou déception ?

Selon TikTok, il serait possible d’entraîner nos cheveux à s’auto-nettoyer afin de réduire les shampoings. Bon… info ou intox ?

Comme on le dit souvent, TikTok est le lieu où le meilleur côtoie de (très voire trop) près le pire. Surtout quand il s’agit d’astuces beauté. Maiiis parfois, on doit tout de même avouer qu’il est possible de tomber sur deux/trois idées pas trop mal pour changer notre routine pour le mieux…

Après avoir trouvé une solution pour refroidir la couleur d’un fond de teint ou pour se faire un contouring parfait, c’est aujourd’hui au tour du hair training d’attirer notre attention. Cette pratique vise à laisser les cheveux se nettoyer tout seuls pour éviter de les laver trop souvent (une habitude que beaucoup d’entre nous peuvent avoir).

Mais comment ça fonctionne ? On vous explique tout…

Le hair training, ça marche comment ?

Le cuir chevelu est une peau. À ce titre, il répond et s’habitue à notre routine pour maintenir son équilibre en produisant plus ou moins de sébum. Le hair training repose sur cette même notion : cette méthode propose d’espacer les lavages progressivement jusqu’à arriver à un intervalle de 30 jours sans s’être lavé les cheveux.

Évidemment, cette technique demande de la patience : ce n’est pas d’un mois à l’autre qu’une personne qui se lave les cheveux quotidiennement passera à une routine mensuelle. Mais, en théorie, au bout d’un certain temps d’adaptation, le cuir chevelu est censé se rééquilibrer pour éviter que les cheveux deviennent gras.

Le hair training venu de TikTok promet des cheveux qui se nettoient « tout seuls ». Révolution ou déception ?

Cette méthode, c’est la tiktokeuse Haylee J (@_theredhead) qui l’a propulsé sur le devant de la scène : « Il m’a fallu une année entière pour arriver là où j’en suis maintenant, c’est-à-dire que je ne me lave les cheveux qu’une fois par mois », déclare-t-elle dans la vidéo ci-dessus. « Mon cuir chevelu est désormais habitué à cela. »

Pourquoi le hair training nous laisse dubitatives

Comme on vous le disait, le cuir chevelu sait s’adapter à certaines situations pour rester équilibré. Voilà pourquoi la méthode d’Haylee J repose sur un principe qui fonctionne : déshabituer son crâne à recevoir quotidiennement ou plusieurs fois par semaine une dose de shampoing qui l’assèche et le force à booster sa production de sébum pour rester hydraté. Un principe validé par la trichologiste Hannah Gaboardi chez Glamour Uk :

Des propos que la trichologiste, Stephanie Sey confirme :

En revanche, même si l’on peut facilement voir les bienfaits de cette méthode, ne pas laver ses cheveux pendant tout un mois n’est pas forcément recommandé à tout le monde pour une raison simple : au-delà de la production de sébum, il y a aussi les résidus, les cellules mortes ou encore les polluants qui peuvent interférer dans la santé du cuir chevelu ! Stephanie Sey explique :

Eh bien oui : vu que le cuir chevelu est une peau, si ses pores sont étouffés par tous les résidus qui s’y accumulent, la production de sébum ne pourra pas s’effectuer correctement ! Du coup la barrière hydrolipidique deviendra plus fine, moins étanche et donnera aux bactéries l’occasion de s’installer gentiment. Hannah Gaboardi est d’accord avec cette idée et ajoute qu’il est très probable que le cuir chevelu sente si fort que l’odeur devienne difficilement supportable :

En gros : se laver les cheveux une fois par mois c’est cool en théorie mais en pratique c’est pas si conseillé et surtout, ça peut sentir fort… À essayer à vos propres risques !

À lire aussi :Comment adopter l’eyeliner blanc du dernier défilé Dior pour un look « couture »

Crédits de l’image de une : @Nate Miles sur Unsplash.