• page de garde
  • Blog
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • French
AccueilArticle → Comment gérer les excès au lendemain d'un repas de réveillon
Comment gérer les excès au lendemain d'un repas de réveillon

Comment gérer les excès au lendemain d'un repas de réveillon

Le réveillon de la Saint-Sylvestre rime souvent avec excès. Repas souvent copieux, alcool... certains n'échaperont pas ce samedi au au mal de tête ou à la nausée. Courage, nous allons essayer de vous aider à faire face. Les précisions de Géraldine Zamansky, journaliste au magazine de la Santé sur France 5.

franceinfo : comment sortir de ce contrecoup difficile que certains appellent crise de foie ?

Géraldine Zamansky : une des principales causes des symptômes comme le mal de tête ou encore la nausée, c’est la déshydratation. Elle est directement provoquée par l’alcool. Car figurez-vous qu’une fois arrivé dans notre cerveau, un de ses composants dérègle le contrôle des volumes d’eau dans le corps par les reins. On urine trop. Alors les organes manquent d’eau et souffrent. Cela peut se traduire les lendemains de fête par une langue pâteuse, un sévère mal de tête et des crampes. Donc le premier conseil, c’est de boire de l’eau.

Ensuite, rassurez-vous, surtout ceux qui ont encore ce fichu mal de tête, je ne vais pas détailler tous les autres mécanismes nocifs de l’alcool. Mais ils peuvent expliquer des sueurs et un rythme cardiaque étranges... ou encore une hypoglycémie, c'est à dire un manque de sucre à l’origine d’une certaine faiblesse au réveil.

Comment gérer les excès au lendemain d'un repas de réveillon

D’accord, pour les symptômes liés à l’alcool, ça va passer avec de l’eau et du repos… Mais que faites-vous de la nausée et du ventre douloureux. Ce n’est pas notre foie qui est en surchauffe ?

Oui, je n’ai pas entièrement répondu à votre question sur cette fameuse "crise de foie". Eh bien non, si on mange trop un soir… ou une nuit, c’est surtout la vésicule biliaire, située pas très loin du foie, qui est en surchauffe et qui peut être douloureuse. Car elle doit délivrer beaucoup de bile pour digérer ce repas assez "lourd". C’est d’ailleurs cette quantité d’aliments qui explique a priori les éventuelles nausées et mal de ventre : une sorte de trop plein.

Et puis, désolée, mais l’alcool irrite aussi la paroi de l’estomac et des intestins, donc il ne simplifie pas les choses. Pour aller mieux, chacun trouve la solution tout seul : faire des repas bien plus légers et attendre.

On ne peut pas trouver des gélules ou autres tisanes "détox" pour faciliter l’élimination de ces excès ?

La seule vraie solution, c’est de limiter les folies du réveillon.. au réveillon. Aujourd’hui et dans les prochains jours manger plutôt des légumes verts, des fruits et boire de l’eau. Aucune étude scientifique n’a vraiment validé ces fameux produits dits "détox".

La cible annoncée est souvent le foie. L’argument, c’est que cet organe joue un rôle crucial de filtre qu’il faudrait "décrasser" comme dans sa machine à laver. Mais en fait, il sait très bien le faire tout seul. Sauf, attention, s’il va mal à cause d’excès réguliers en dehors du réveillon côté alcool mais aussi côté sucres. En cas de doute, l’idéal est alors d’en parler à son médecin ou à des associations d’entre-aide. … C’est peut-être l’occasion de faire une pause avec le "dry january", janvier sans alcool ?