• Electronic Product
  • major appliances
  • Mobile phone
  • Clean household appliances
  • Smart appliances
  • French
AccueilMobile phone → Les Algériens peuvent conserver le numéro en cas de changement d’opérateur
Les Algériens peuvent conserver le numéro en cas de changement d’opérateur

Les Algériens peuvent conserver le numéro en cas de changement d’opérateur

Algérie – Qu’il soit client chez Ooredoo, Djezzy ou encore Mobilis, tout abonné peut désormais changer d’opérateur de la téléphonie mobile tout en conservant son numéro au moyen d’un nouveau décret relatif à la portabilité.

Le Journal officiel n°38e a levé le voile sur le décret, fixant les conditions et les modalités de la mise en œuvre de la portabilité des numéros de téléphonie mobile. Cette nouvelle loi offre aux abonnés algériens des trois marques commerciales mobiles, soit Ooredoo, Djezzy et Mobilis, le droit de garder leurs numéros de téléphone lorsqu’il change d’opérateur.

Comme indiqué à l’article 4 de l’arrêté susvisé, Djezzy, Mobilis et Ooredoo doivent mettre à la disposition de leurs clients, au moment de la souscription de l’abonnement, le relevé d’identité opérateur (RIO). « Ils sont également dans l’obligation d’attribuer à leurs abonnés, en permanence et à tout moyen, toutes les informations nécessaires à l’exercice de leur droit à la portabilité du numéro ».

C’est du moins ce que stipule le décret qu’ont récemment rendu les services du Premier ministre. En revanche, cette portabilité ne concerne que les numéros utilisés depuis une période au moins, égale à trois mois pour les services prépayés. En plus de ceux consommés pendant une période, au moins, égale à la durée minimale d’engagement pour les services post-payés. Il s’agit là des indications au titre de l’article 5.

Ooredoo, Djezzy, Mobilis : les conditions de portabilité

Les Algériens peuvent conserver le numéro en cas de changement d’opérateur

Le gouvernement appelle les opérateurs téléphoniques à mettre en place, dans les plus brefs délais, la portabilité des numéros. Ils doivent la garantir de façon continue à l’ensemble de leurs abonnés prépayés et post-payés. « Dans des conditions transparentes, objectives et non discriminatoires ».

C’est ce qu’a souligné le Premier ministre par le biais du Journal officiel. Il a précisé, dans ce sens, que la même qualité de service doit être réservée pour les appels. Ceux vers un numéro porté et vers un numéro non porté. Il est à noter que pour demander la portabilité de son numéro, il faut d’abord formuler une demande de résiliation du contrat d’abonnement. La convention qui lie l’abonné à l’opérateur donneur.

La demande de portabilité peut être refusée lorsque le numéro mobile est inactif au jour du potage. Le rejet de la requête peut également avoir lieu lorsque la durée minimale qu’évoque l’article 5 n’est pas respectée. Somme toute, le dernier opérateur receveur peut restituer le numéro porté à celui attributaire sans délai.

La restitution est possible lorsque l’abonnement du numéro porté concerné est résilié. Elle devient notamment effective dès l’instant où le numéro concerné n’est plus actif, note l’article 25. Cette préservation des ressources en numérotation permet aux trois opérateurs de réseau mobile de mutualiser leurs capacités. Cela en vue de dédier à leurs clientèles des prestations de services de haute facture.

Une nouvelle législation qui s’inscrit notamment en droite ligne du nouveau plan d’action adopté par le gouvernement. Celui-ci, rappelons-le, vise justement à amorcer un parcours de transformation numérique. Il escompte accompagner le développement économique et social de notre pays à travers les technologies numériques et l’innovation.