• Electronic Product
  • major appliances
  • Mobile phone
  • Clean household appliances
  • Smart appliances
  • French
AccueilMobile phone → Le RTC coupé dans 7 communes de France
Le RTC coupé dans 7 communes de France

Le RTC coupé dans 7 communes de France

Comme prévu dans son plan d'arrêt du RTC, Orange a arrêté le service de téléphonie fixe analogique (RTC) des premières plaques dans le Finistère et dans le Val d'Oise. Les derniers abonnés encore en RTC sont coupés de leur ligne sur la prise et doivent contacter leur opérateur pour migrer vers la VoIP.

Lancé en 2016, Orange et l'ARCEP ont prévu de couper le service de téléphonie fixe analogique, le Réseau Téléphonique Commuté (RTC), d'ici 2030. Orange explique qu'il n'a plus assez de matériels de réparation pour les commutateurs téléphoniques analogiques, créés dans les années 1970 et 1980.

Un premier groupe de plaques a été utilisé pour tester la migration du RTC vers les solutions en VoIP, que ce soit via le DSL, la fibre FTTH, le satellite ou les réseaux mobiles 3G/4G. Ainsi, la commune d'Osny dans le département du Val d'Oise et 6 communes du Finistère (Concarneau, Elliant, Melgven, Saint-Yvi, Rosporden et Tourc’h) ont vu leur accès RTC coupé depuis le 15 octobre.

Le RTC coupé dans 7 communes de France

Aidés par la Fédération Française des Télécoms (FFT) et l'AVICCA, les FAI, dont Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom, ont informé leurs abonnés de ce changement depuis août 2020. Les abonnés encore en RTC ne peuvent plus jouer la montre et doivent migrer sur les solutions IP auprès du service client de leur opérateur pour continuer d'utiliser la téléphonie fixe : les abonnements RTC sont résiliés et les équipements nécessaires pour le RTC (le commutateur principalement) ont été désactivés. Les câbles et les équipements du RTC dans les centraux concernés sont en cours de retrait par les équipes d'Orange.

7 plaques dans les départements de Haute Garonne, Vendée, Seine et Marne, Charente Maritime, Nord, Haute Loire et du Morbihan arrêteront le RTC d'ici fin 2023. 8 nouvelles plaques dans les départements de l'Aube, du Gard, des Hauts-de-Seine, du Haut-Rhin, de la Loire, de l'Oise, du Puy-de-Dôme et du Vaucluse arrêteront d'ici fin 2024.