• Electronic Product
  • major appliances
  • Mobile phone
  • Clean household appliances
  • Smart appliances
  • French
AccueilSmart appliances → Test du Hisense 55A85G : l’OLED, c’est bien, mais peut mieux faire encore
Test du Hisense 55A85G : l’OLED, c’est bien, mais peut mieux faire encore

Test du Hisense 55A85G : l’OLED, c’est bien, mais peut mieux faire encore

Fiche technique Design Image Gaming Audio Interface Consommation Prix et date de sortie ConclusionCommentairesVoir la fiche produitDisponible à999 €

La marque Hisense est l’une des rares à proposer des appareils de diffusion d’images utilisant toutes les technologies d’affichage du LCD jusqu’au vidéoprojecteur laser en passant par les modèles OLED. Ce sont justement ces derniers qui nous intéressent aujourd’hui avec le test du Hisense 55A85G, un téléviseur de 55 pouces doté d’un pied pivotant et proposé à un tarif particulièrement attractif. Voici nos impressions.

Le téléviseur Hisense 55A85G est l’un des premiers téléviseurs OLED commercialisés par la marque chinoise en France. Pour l’occasion, le constructeur entend marquer les esprits en proposant une dalle Ultra HD ayant une fréquence de 100/120 Hz, une compatibilité Dolby Vision et HDR10+ avec un temps de retard à l’affichage aussi réduit que possible pour optimiser la jouabilité, le tout pour un prix qui se veut particulièrement attractif notamment face à la concurrence, puisqu’accessible à environ 1000 euros. Uniquement proposé en 55 pouces, ce téléviseur est également doté de prises HDMI 2.0a et d’un pied pivotant pour l’orienter idéalement, même si l’on sait que les angles de vision sont extrêmement larges sur les TV OLED.

Voici notre avis sur le Hisense 55A85G.

HiSense 55A85GFiche technique

Modèle HiSense 55A85G
Technologie d'affichage OLED
Définition Maximale 3840 x 2160 pixels
Taille de l'écran55 pouces
Compatible HDR HDR10, HDR10+, Dolby Vision
Ports HDMI 4
Compatible Surround Dolby Atmos
Puissance des haut-parleur 60 watts
Sortie audio Haut-parleurs, Optique
Système d'exploitation (OS) VIDAA
Assistant Vocal Google Assistant, Amazon Alexa, Vidaa Voice
Efficacité énergétique G
Dimensions 1226 x 741 x 291 mm
Indice de réparabilité ? 6,1/10
Prix 999 €
Fiche produit

L’exemplaire de test nous a été prêté par la marque.

HiSense 55A85GDesign

Le design du téléviseur Hisense 55A85G est assez remarquable dans le sens où il profite d’un châssis à la hauteur de son image malgré le fait qu’il ne s’agisse pas du modèle le plus haut de gamme en OLED, une place qui revient au 55A9G doté d’une dalle plus lumineuse que celle de la série A85G et d’une barre de son intégrée. Ici, le 55A85G profite d’un cadre très fin qui fait honneur à l’image.

La bordure noire autour de la dalle ne fait que 5 mm, auxquels il faut ajouter 3 mm de cadre, ce qui donne une vraie impression d’immersion. En matière d’épaisseur, comme il s’agit d’une technologie OLED, dans sa partie la plus fine, le téléviseur propose une finesse de seulement 4 mm, au niveau de sa partie haute et jusqu’à 7 cm à sa base, contenant toute l’électronique. L’écran est comme souligné par une barre chromée qui est fine sur la gauche de la TV et devient pleine, plus visible sur le côté droit, lorsque l’on regarde l’appareil de face. Cet aspect chromé donne un aspect assez luxueux au téléviseur, ce qui n’est pas pour déplaire.

Le pied devant l’écran. Une barre chromée souligne l’écran. Un cadre bien fini.

Le téléviseur Hisense 55A85G est installé sur un pied à monter soi-même. En position centrale, sa base a la forme d’un quadrilatère avec une partie pleine, plus importante à l’arrière. Devant, le pied dépasse de 12 cm, ce qui peut rendre délicate l’installation d’une barre de son, d’autant que l’écran est ainsi surélevé de seulement 2,5 cm. Comptez sur une largeur minimale de 57 cm et une profondeur de 29 cm pour l’installer s’il est posé sur un meuble. Bien entendu, il est aussi possible de l’accrocher au mur avec un support de fixation à la norme VESA 200×300.

Notez qu’il s’agit de l’un des rares pieds pivotant, comme chez Panasonic, ce qui permet d’orienter idéalement l’écran vers le téléspectateur, même si, comme précisé en introduction, les angles de vision de l’OLED sont extrêmement larges et cela ne dénature pas l’image si l’on n’est pas exactement dans l’axe. Mais, autant se mettre dans les meilleures conditions de visionnage si possible. On apprécie, en tout cas, cette fonction de pivot, absente du Hisense 55A8G, un modèle similaire à quelques détails près. Enfin, l’arrière du téléviseur est en plastique avec une légère texture pour faire plus classe.

Le pied bien droit. Le pied pivotant.

Connectiques du Hisense 55A85G

La prise d’alimentation du téléviseur n’est pas moulée, ce qui permet de la retirer si nécessaire. Elle est accessible sur la gauche de la TV lorsqu’on la regarde de dos. Le petit problème est que l’emplacement est extrêmement proche du bord de la télévision ce qui fait que si l’on ne coude pas assez le fil pour le faire repartir vers le centre du pied, on peut le voir pendre sur le côté ce qui n’est jamais très classe.

Au niveau du pied, justement, il y a ce que l’on pourrait appeler un guide-fil, mais qui ne permet pas de faire passer plus de 2 câbles à l’intérieur pour organiser leur fuite vers l’arrière du meuble. Aucun autre chemin spécifique ne peut être emprunté par les câbles pour un meilleur agencement. Toutes les connectiques sont situées à droite, lorsqu’on regarde la TV de dos. Elles sont organisées en deux pôles avec, orientées vers l’arrière, la prise Ethernet, la sortie audio optique numérique et une prise HDMI 2.0a. Toutes les autres sont dirigées vers le côté de l’appareil. Il y a trois autres prises HDMI 2.0a, deux prises USB-A, une prise casque, deux entrées antennes/satellite et une entrée Composite AV.

Le guide-fil au niveau du pied. La prise de courant très proche du bord.. Le téléviseur de dos. Toutes les connectiques.

Test du Hisense 55A85G : l’OLED, c’est bien, mais peut mieux faire encore

Les connectiques peuvent être cachées par une plaque en plastique qui vient recouvrir toutes les prises dirigées vers le côté. Notez que le téléviseur est compatible Bluetooth et Wi-Fi.Animé par le système Hisense Vidaa, il supporte les assistants vocaux Vidaa Voice, Google Assistant et Alexa.

Un petit mot sur le marquage de la dalle qui peut survenir sur certains écrans OLED. Chez Hisense, un économiseur d’écran se lance automatiquement après 10 minutes d’activités. À titre de comparaison, chez LG, le fond d’écran animé feu d’artifice est déclenché après 1 minute. C’est au bout de 2 minutes qu’on va voir un logo Philips comme écran de veille et 5 minutes chez Panasonic.

Les paramètres proposent une fonction de nettoyage de la dalle qu’il faut lancer lorsque l’on en ressent le besoin. Cette opération prend 1 heure lorsque le téléviseur est en veille.

Une fonction permet d’activer le nettoyage de la dalle pour limiter les phénomènes de marquage.

HiSense 55A85GImage

Le téléviseur Hisense 55A85G est donc équipé d’une dalle OLED 100/120 Hz 8 bits+HFR capable d’afficher une définition Ultra HD (3840×2160 pixels). Celle-ci est fournie par LG Display. Le modèle Hisense 55A8G propose quant à lui la même dalle, mais en 50/60 Hz.

Dalle au microscope 30x. Dalle au microscope 60x.

On a droit à de très larges angles de vision avec des noirs qui ne varient pas, quelle que soit la position du spectateur. Le filtre antireflet est assez bon, voire très bon, limitant la réflexion des petites sources lumineuses qui peuvent être placées devant, mais ne peut tout de même rien faire face à une large baie vitrée baignée de soleil.

Avec des contenus de type TNT, le téléviseur propose une mise à l’échelle assez intéressante qui ne manque pas de piqué et permet d’obtenir un grand nombre de détails à l’image. Les peaux sont lissées, mais pas trop non plus pour limiter la perte de détails. Il faut noter un léger effet caméscope sur les images proposées, notamment avec le mode d’image Standard et un peu moins lorsque l’on passe en mode Cinéma jour ou Cinéma nuit. Le mode Standard est très clair, trop clair. Il manque quelques détails dans les zones les moins sombres tout en ne se révélant pas assez lumineux dans l’ensemble. On apprécie la très grande fluidité des mouvements et les décrochages des contours quasiment inexistants.

Avec des images SDR, c’est en mode Filmmaker que l’on obtient les meilleurs résultats en matière de calibration. En effet, nous avons pu mesurer une température des couleurs moyenne de 6394 K, soit plutôt proche de la valeur cible qui est de 6500 K. Le gamma moyen a été mesuré à 2,4, ce qui est très bon, mais il faut tout de même relativiser cette moyenne, car la courbe est loin de suivre celle de référence, démontrant une tendance à trop assombrir les zones les plus sombres et à trop éclaircir les zones les plus claires.

En matière de fidélité des couleurs, nous avons pu mesurer un Delta E moyen de 2,03, ce qui très bien calibré en sortie de carton étant donné que cette valeur est en dessous du seuil de 3 qui représente le niveau sous lequel l’œil humain n’arrive plus à faire la différence entre la couleur demandée et celle affichée à l’écran. En mode Cinéma Jour, nous avons obtenu un Delta E moyen de 2,56 et en mode Cinéma Nuit, le Delta E moyen mesuré était de 2,62. La couverture de l’espace colorimétrique rec709 est de 97,5 %. Aucun effet de blooming n’est à constater sur cet écran.

Le téléviseur Hisense 55A85G est compatible HLG, HDR10, HDR10+ et Dolby Vision. Le visionnage de contenus sur la plateforme Prime Video d’Amazon permet de profiter du format HDR10+ et, dans ce cas, le téléviseur propose les modes d’image HDR+ Cinéma, HDR+ Standard ou HDR+ Dynamique.

La série Carnival Row bénéficie d’un bon niveau de contraste avec des images HDR qui paraissent très légèrement trop sombres ou trop claires, plus qu’elles ne devraient l’être. Cela reste toutefois acceptable, même s’il y a mieux et plus cohérent sur le marché chez LG, Sony, Panasonic ou Philips. Les détails sont malgré tout visibles.

Sur la série Another Life, la luminosité peut être considérée comme suffisante et pas nécessairement ridicule face à un modèle d’il y a deux ans placé à ses côtés, le LG 65E9. L’image parait tout de même plus froide, claire, mais très propre. Le téléviseur offre là encore un manque de détails par exemple dans les chevelures, extrêmement éclairées à 16 min 50 s de l’épisode 2 de la saison 2.

Sur la série Sermons de minuit, diffusée sur Netflix, là aussi, on peut voir certaines zones un peu trop sombres.

Le téléviseur est équipé d’un capteur de luminosité permettant d’accéder au mode Dolby Vision IQ. C’est, de notre point de vue, ce mode d’image qui donne les meilleurs résultats face aux autres modes Dolby Vision Sombre (trop sombre) et Dolby Personnalisé (beaucoup trop de grains et trop clair).

Mode Dolby Vision IQ Mode Dolby Vision sombre Mode Dolby Vision Personnalisé

Enfin, la série La terre, la nuit : La face cachée propose des images de toute beauté avec une bonne luminosité et un très haut niveau de contraste avec des contours parfaits. Les images sont généreuses en couleurs.

Excellent piqué et une colorimétrie satisfaisante. Un très haut niveau de contraste.

Pour les contenus HDR, c’est aussi en mode Filmmaker que l’on obtient les meilleurs résultats. Nous avons pu mesurer un Delta E moyen de 2,79 en sortie de carton, ce qui est plutôt satisfaisant, même si l’on peut trouver à redire sur quelques réglages proposés par défaut. En mode HDR Jour, nous avons obtenu un Delta E moyen de 2,97 alors qu’il est de 3,64 pour le mode HDR Nuit donc, cette fois au-dessus du seuil de 3.

Concernant la luminosité, nous avons mesuré un pic de luminosité en mode HDR Filmmaker à 510 cd/m² pour une mire à 10 %. Sur une mire à 2 % de la surface de l’écran, nous avons pu mesurer une luminosité maximale de 600 cd/m². Les modes HDR Jour et HDR Nuit sont assez proches de ces valeurs. Quel que soit le mode choisi, les courbes ne suivent pas exactement celles de référence marquant une différence assez significative jusqu’au 50 % de luminance impliquant des images qui peuvent paraitre trop sombres. Si vous voulez la pleine luminosité, il faut activer le mode HDR Dynamique, mais la colorimétrie n’est alors plus du tout respectée (Delta E moyen de 9,64) et le pic de luminosité a été mesuré à 850 cd/m² sur une mire à 2 % et à 700 cd/m² sur une mire à 10 %.

Enfin, l’espace colorimétrique DCI-P3 est couvert à 80 %, d’après nos mesures en mode Filmmaker tandis que l’espace colorimétrique BT2020, le plus exigeant n’est couvert qu’à 60 % ce qui n’est pas exceptionnel.

HiSense 55A85GGaming

Aujourd’hui, tous les constructeurs tentent de séduire les joueurs qu’ils soient occasionnels ou professionnels. Pour cela, ils proposent une compatibilité plus aboutie avec les consoles de jeux de dernière génération ainsi que les PC les plus puissants.

On peut jouer en FHD à 120 Hz. Les prises HDMI sont « limitées » au format 2.0a.

Sur le Hisense 55A85G, nous avons pu mesurer un temps de retard à l’affichage de 43,3 ms ce qui est assez important. C’est bien plus que les séries LG C1 ou G1 qui proposent 9,5 ms ou les TV QLED Samsung offrant à peu près le même délai. Cela signifie qu’il y a plus de 2 images de retard entre le moment où l’on appuie sur le bouton de la télécommande et celui où l’action se déroule à l’écran. Cette mesure a été faite sur un signal Ultra HD à 60 Hz, la capacité maximale du téléviseur.

En effet, il peut supporter l’Ultra HD à 60 Hz ou le Full HD à 120 Hz via ses (quatre) entrées HDMI 2.0a. On apprécie le fait de ne pas être « limité » sur le nombre de prises, mais un peu moins le fait que le chipset intégré au téléviseur ne puisse pas supporter de l’Ultra HD à 120 Hz. Pour autant, les fonctions de réduction de temps de latence, ALLM et de variation de taux de rafraîchissement (VRR) sont opérationnelles. L’option eARC est également de mise.

Définition en FHD et 120 Hz. Presque tous les voyants sont au vert. Pour ces paramètres, pas de problème. Toutes les cases sont bien cochées.

Le Hisense 55A85G propose un mode Jeu dans les paramètres qu’il s’agit d’activer lorsqu’on joue pour optimiser le retard à l’affichage et enclencher les autres fonctions relatives aux jeux. Ce mode permet ensuite de sélectionner un mode d’image parmi ceux disponibles : sport, dynamique, cinéma jour ou cinéma nuit. C’est une bonne chose, car cela permet d’obtenir une bonne fidélité des couleurs, notamment sur les deux derniers modes cités.

Pensez à activer le mode Jeu.

HiSense 55A85GAudio

Hisense revendique une puissance sonore totale de 60 watts sur le téléviseur. Il est compatible Dolby Atmos, ce qui est une bonne chose, mais malheureusement les effets de plafonds et latéraux sont ici totalement absents. Notez la compatibilité avec le format DTS Virtual:X. Le son est globalement assez clair. Il est plutôt bon sur les aigus et les médiums, mais oublie les basses, ce qui peut donc convenir pour regarder une émission en plateau, mais pas vraiment pour un film à grand spectacle. Les plus exigeants auront vite fait de lui associer au minimum une barre de son ou un système Home Cinéma complet pour en profiter.

HiSense 55A85GInterface

À l’image des autres téléviseurs et vidéoprojecteurs de la marque, la TV Hisense 55A85G est animée par le système Vidaa. Celui-ci propose une page d’accueil en plein écran avec des suggestions de contenus tout en haut, puis les applications média installées en dessous, et enfin des contenus poussés par les différentes plateformes de streaming. Des fonctions de recherches, Sources, Paramètres, Notifications, Profil de l’utilisateur et les assistants vocaux sont toutes disponibles tout en haut de la page d’accueil.

Pour aller plus loinNetflix, Disney+, OCS, myCanal… quel service de SVoD choisir en 2022

L’interface est globalement claire et plutôt intuitive. On peut toutefois compter sur les applications de streaming les plus populaires. La très bonne nouvelle est que les utilisateurs de TV Hisense vont très bientôt pouvoir mettre à jour leur système afin d’accueillir de nouvelles applications particulièrement attendues : Canal+ est arrivé courant septembre, Disney+ et OCS sont prévus pour débarquer d’ici la fin de l’année et AppleTV Plus sera disponible dans le courant du premier trimestre 2022.

La page d’accueil du système Vidaa UI. Les différentes sources disponibles. Les menus sont assez clairs.

Les paramètres sont accessibles depuis une touche de la télécommande et il faut se rendre dans le menu Réglages pour configurer, le cas échéant, le téléviseur. Dommage qu’en visionnage de TNT, ce menu Réglages soit situé tout en bas de la liste des fonctions, invisible si l’on ne prend pas la peine de descendre le curseur de sélection. Les paramètres sont assez bien organisés même si l’on peut regretter que le mode de détection des images Sport soit proposé dans le menu des paramètres généraux plutôt que dans celui qui correspond aux images, par exemple.

Comptez sur un temps de démarrage d’environ 6 à 7 secondes avec le mode démarrage rapide activé. La navigation dans les menus est assez fluide et on apprécie de trouver une application de lecture de médias qui soit à la hauteur des vidéos les plus exigeantes puisque nous avons réussi à lui faire lire le film Gemini Man en HEVC H265 Ultra HD HDR10 ayant un débit de 80 Mbit/s à travers le réseau. Les médias associés à un débit moindre peuvent donc être lus sans saccade, ce qui est appréciable.

La télécommande est grande et non rétroéclairée

La télécommande livrée avec le téléviseur est strictement identique à celle proposée avec le modèle Hisense 65U8GQ que nous avons testé. Elle est assez grande avec une grande partie métallique. L’ergonomie générale est assez bonne et les touches tombent assez naturellement sous les doigts afin de compenser l’absence d’un système de rétroéclairage. Plusieurs touches sont dédiées à un accès direct à certaines plateformes de streaming : Netflix, YouTube, Prime Vidéo, Rakuten TV et Facebook Watch.

Notez aussi la présence d’une touche qui peut être personnalisée pour lancer une application en particulier. Rappelons la présence d’un microphone sur la télécommande qui permet d’interagir avec les assistants vocaux. Si vous préférez utiliser une application pour piloter le téléviseur, c’est aussi possible puisque Hisense propose une application idoine, gratuite pour les smartphones sous Android ou iOS.

HiSense 55A85GConsommation

En matière de consommation électrique, nous avons mesuré ce que consommait le téléviseur pendant la diffusion d’une série, Les 100 sur Netflix (HD 5.1), pendant 4 heures avec le son et les paramètres de l’image réglée sur Cinéma de jour. Dans ces conditions, que nous reproduisons désormais sur tous nos tests de téléviseurs, le Hisense 55A85G consommait 52 Wh ce qui est un peu moins que le LG C1, par exemple, qui consomme 58 Wh dans les mêmes modalités.

HiSense 55A85GPrix et date de sortie

La série Hisense 55A85G est déclinée en 55 pour un prix de 1090 euros.

Où acheter leHiSense 55A85Gau meilleur prix ?